WuTaiShan ( Montagne aux Cinq Pics) 山西五台山

WuTaiShan( 五台山 Montagne aux Cinq Pics) se situe dans la province Shanxi, qui est renommée “ Quatre connues matagnes bouddhiques” avec SIChuan E Mei, AnHui Jiu Hua et ZheJiang PuTuo.

WuTaiShan est aussi renommé le patrimoine culturel du monde. WuTaiShan a un surnom “ QingLiangShan”, ça veut dire, une montagne fraîshe, parcequ’il ne fait pas chaud en été. La température moyenne annuelle – 4°c . En juillet et en août, le moment le plus chaud, est environs 9.5°c, le plus froid est moins de 18°c en janvier.

Si vous aimez la montagne, alors …




Voilà, en mai, en juin, c’est un bon moment pour se balader.
clic ici pour voir la map 🙂

Advertisements

Chéngdé-Un concentré de Chine

Cette ville rassemble tous les paysages de la Chine : Le palais d’été, comme un mini cité interdite de Beijing, les jardins du sud (SuZhou), le palais Potala de Lhassa, les temples, la steppe… Je ne vous montre pas tout, je vous laisse découvrir cette petite ville charmante.

Elle était connue sous le nom de RèHé. Durant une moitié de la dynastie Qing, ChéngDé était le terrain de chasse, un lieu de villégiature, et aussi elle était la capitale chinoise des affaires étrangères. Les empereurs mandchous, à partir de KangXi venaient à ChengDe pour échapper écrasante la chaleur de l’été à Beijing, et établir des relations avec les peuples frontaliers, en raison de la géographie de ChéngDé, qui se situe les steppes du Nord et elle était aussi le cœur de la Chine, et qui touchait aux Mongols, aux Tibétains, aux Quigours à cet époque là…

YanYuLou

Le palais de la montagne de la chaleur apaisée (BiShuShanZhuang), patrimoine mondiale, est un palais élégant, simplicité, plus sobre que la cité interdit mais moins majestueux, qui a été construit par plusieurs empereurs de la dynastie Qing. Ce palais d’été compose d’un palais principal et de jardins immenses, le tout entouré d’une enceinte de 10 km de longueur.

RèHé en hiver, source d’eau chaude

Des cerfs vivent dans le palais…

Temple Putuozongcheng

Ce temple réplique en miniature du Potala de Lhassa, généralement, on l’appelle petit Potala.

Steppe BsShang(BaShangCaoYuan)

Steppe BaShang, c’était un terrain pour chasse pour les empereurs.

Maintenant, c’est un coin jolie, vous pouvez habiter sous la tente, faire de l’équitation,  participer des soirées des natifs et manger de l’agneau grillé.


Here, is my hometown 🙂

Hua Shan


Un bon endroit pour voir le lever du soleil. Au sommet, il y a des hôtels, des restaurants…C’est pratique.

Pin de bienvunue(YingKeSong)

Trois trajets différents conduisent au pic du Nord (BeiFeng), le premier des cinq sommets. Deux parcours démarrent de la station du téléphérique, du côté est de la montagne. Si l’escalade ne vous tente pas, la cabine, traversant de merveilleux paysages, vous mènera au pic du Nord en 10 minutes.


2ème solution : Vous pouvez grimper pendant par un petit chemin sous le téléphérique. Attention aux deux portions du trajet s’élèvent pratiquement à la verticale sur 50 m, avec, pour toute aide, une chaîne en acier et de minuscules encoches taillées dans le roc.


3ème choix, le plus fréquenté, réserve les meilleurs souvenirs. Un petit chemin rejoint le pic du Nord depuis le bourg de HuaShan, au pied de la montagne. Du pic du Nord à l’un des autres sommets, le parcours est également exténuant, mais le paysage est magnifique. Certains goulets étroit, sont un peu dangereux quand il y a foule, surtout par temps humide ou verglacé.Faite bien attention 🙂

Lever du soleil

Grande Muraille (Si Ma Tai)

Dans la région MiYun, au nordest de BeiJing, les vestiges de Si Ma Tai permettent nous de découvrir la Grande Muraille. Édifiée pendant le règne de l’empreur HongWu des Ming, cette section de 19 km est jalonnée de toursde guet, d’à-pic vertigineux au milieu d’un paysage de toute beauté.

La partie est plus dangereuse, comprend 16 tours de guet et des endroits si pentus qu’ils faut s’aider des mains pour s’y hisser.  Réputé trop risqué, le tronçon au-dèlà de la 12e tour de guet est actuellement inaccessible.


Si Ma Tai offre des particularités telles que les “murs-obstacles”, à l’intérieur des murs, destinés à arrêter les ennemis parvenus sur la Grande Muraille. Le téléphérique permet de gagner du temps. Prévoyez des chaussures confortables. Les marchands ambulants, incontournables, ne se laissent pas décourager par les difficultés du terrain.

Quand vous arrivez à Si Ma Tai, ici, c’est pas très loin de ChengDe. Je vous montrai plus tard ChengDe, qui est une très belle ville touristique

🙂



Exposition universelle à Shanghai 2010

Le 1er mai 2010, Shanghai accueillera durant 184 jours sa 1ère exposition universelle. Il s’agit d’une grande première puisque l’exposition universelle se déroulera pour la première fois dans un pays émergent.Sur plus de 5 km² de terrain jouxtant le fleuve Huang Pu, au sud du Bund et de l’ancienne concession française, la Chine mettra tout en œuvre pour montrer au monde sa soif de développement et son incroyable potentiel, et misera tout pour le prix de « l’exposition universelle du siècle ».Terra Incognita met tout son savoir-faire et son expérience pour vous permettre de découvrir cet événement dont le thème a d’ores et déjà été annoncé : « meilleure ville, meilleure vie ». Une problématique très contemporaine !Nous vous invitons à découvrir ce modèle de « ville harmonieuse » symbolisant « l’harmonie entre l’homme et la nature », « l’harmonie entre le passé et le futur » et « l’harmonie entre les hommes ».

Une meilleure ville-Shanghai

Les types de billet

Le numéro utile : 86-21-962010


Exposition 2010 Fin des travaux du pavion chinois

Les travaux de construction du pavillon chinois de l’Exposition universelle 2010 de Shanghai ont pris fin lundi, dans une fanfare de feux d’artifice, de ballons, de lanternes et de rubans rouges.

« Ce pavillon dispose à la fois d’éléments traditionnels et modernes », a expliqué He Jingtang, 72 ans, concepteur en chef du pavillon chinois, membre de l’Institut d’architecture de l’Université de Technologie de Chine méridionale et membre de l’Académie d’Ingénierie de Chine.

« L’extérieur du pavillon est rouge, couleur traditionnelle chinoise; à l’intérieur, il est vert et utilise des techniques économisant l’énergie et respectueuses de l’environnement », a-t-il illustré.

L’Exposition universelle 2010 de Shanghai se déroulera du 1er mai au 31 octobre 2010, et devrait attirer 70 millions de visiteurs du monde entier, soit 400 000 visiteurs par jour. Selon une estimation des organisateurs, le pavillon chinois ne pourra accueillir que 10% d’entre eux.

« Heureusement, le pavillon chinois est construit comme une structure permanente. Après la fin de l’Expo, ce pavillon restera ouvert au public », a affirmé Zhong Yanqun, chef adjoint du Comité exécutif de l’Expo 2010 de Shanghai.

Exposition 2010 Fin des travaux du pavillon chinois

Les travaux de construction du pavillon chinois de l’Exposition universelle 2010 de Shanghai ont pris fin lundi, dans une fanfare de feux d’artifice, de ballons, de lanternes et de rubans rouges.

« Ce pavillon dispose à la fois d’éléments traditionnels et modernes », a expliqué He Jingtang, 72 ans, concepteur en chef du pavillon chinois, membre de l’Institut d’architecture de l’Université de Technologie de Chine méridionale et membre de l’Académie d’Ingénierie de Chine.

« L’extérieur du pavillon est rouge, couleur traditionnelle chinoise; à l’intérieur, il est vert et utilise des techniques économisant l’énergie et respectueuses de l’environnement », a-t-il illustré.

L’Exposition universelle 2010 de Shanghai se déroulera du 1er mai au 31 octobre 2010, et devrait attirer 70 millions de visiteurs du monde entier, soit 400 000 visiteurs par jour. Selon une estimation des organisateurs, le pavillon chinois ne pourra accueillir que 10% d’entre eux.

« Heureusement, le pavillon chinois est construit comme une structure permanente. Après la fin de l’Expo, ce pavillon restera ouvert au public », a affirmé Zhong Yanqun, chef adjoint du Comité exécutif de l’Expo 2010 de Shanghai.