Avant goût de SuZhou

SuZhou

Marco Polo déclara un jour que SuZhou était l’une des plus belles villes de Chine. Suzhou est célèbre pour ses jardins. Sur les centaines qui existaient autrefois, seule une poignée subsiste, certains vieux de plus d’un millénaire.  Gracieuse cimbinaision de rocher, d’eau, d’arbre et de pavillons, ils reflètent le goût des chinois pour l’équilibre et l’harmonie. On peut passer plusieurs jours à les découvrir , ainsi que l’excellent musée de la Soie, les canaux, les pagodes et les ponts en dos d’âne qui ont résisté au temps.

À voir et à faire

JARDIN DU MAÎTRE DES FILETS (WANG SHI YUAN)

JARDIN LIU(LIU YUAN)

TEMPLE DU JARDIN DE L’OUEST(XI YUAN SI)

PAVILLON DE LA VAGUE BLEUE (CANG LANG TING)

JARDIN DE LA POLITIQUE DES SIMPLES(ZHUO ZHENG YUAN)

JARDIN DU BOCAGE DU LION(SHI ZI LIN)

PAGODE DU TEMPLE DU NORD(BEI SI TA)

JARDIN DU COUPLE(OU YUAN)

LES DEUX PAGODES(SHUANG TA)

MUSÉE DE SUZHOU

MUSÉE DE LA SOIE DE SUZHOU(SI CHOU BO WU GUAN)

TEMPLE DU MYSTÈRE(XUAN MIAO GUAN)

TEMPLE DE LA MONTAGNE FROIDE(HAN SHAN SI)

COLLINE DU TIGRE(HU QIU SHAN)

GRAND CANAL

PONT DE LA CEINTURE PRÉCIEUSE(BAO DAI QIAO)

à suivre…

JARDIN DU BOCAGE DU LION (Shi zi lin)

Prsè du jardin de la politique des simples se déploie le JARDIN DU BOCAGE DU LION (Shi zi lin ; 23 yuan lin lu ; basse/haute saison 20/30 Y; 8H30-17H30), construit en 1342 par le moine bouddhiste Tianru en hommage à son maître qui vécut sur la falaise du Lion dans la montagne Tianmu, au Zhèjiang.


Il est également associé à l’artiste Ni Zan, qui le peignit peu près son achèvement. Ce jardin se distingue surtout par son grand nombre de roches de forme bizarre, censés représenter des lions, protecteurs de la religion bouddhiste.



Jardin de la politique des simples (zhuo zheng yuan)

Beaucoup considèrent ce vaste jardin (zhuo zheng yuan ; 178 Dongbei Jie ; baisse/haute saison 50/70Y ; 7H30-17H30), aussi appelé ” jardin de l’Humble Administrateur “, comme le plus impressionnant de tous.


Couvrant 5 ha et datant du début du 16ème siècle, il renforme des ponts en zigzag, des pavillons, des bosquets de bambous et des étangs où poussent des lotus parfumés. C’est l’endroit rêvé pour une promenade sereine. Il y a également une maison de thé et un petit musée détaillant les concepts des jardins chinois.


Temple du jardin de l’ouest (Xi Yuan Si)

Ce jolie parc , qui faisait jadis partie du jardin Liu, fut cédé à la communauté bouddhiste au début du 17ème siècle. Le temple (Xi Yuan Si; 25 Y, 7H30-17H30), avec ses murs couleurs moutarde et ses avant-toits gracieusement incurvés, fut entièrement brûlé durant la révolte des Taiping et reconstruit à la fin du 19ème siècle.


La salle des Arhat enforme 500 statues dorées expressives représentant les 500 lohan (Arhat) qui, selon les textes canoniques, auraient assisté au premier concile bouddique.

(tortue de 500 ans dans ce jolie parc)

Jardin du maître des filets

Proche de Shiquan Jie, le plus petit jardin (wang shi yuan; basse/haute saison 20/30Y ; 8H_17H) de SuZhou est considéré comme le mieux préservé du lot. Aménagé au 12ème siècle, puis laissé à l’abandon, il fut restauré au 18ème siècle par un fonnctionnaire à la retraite devenu pêcheur.

Le nom du jardin lui rend hommage. La zone résidentielle occupe l’est du jardin; elle comprend les quartiers des laquais des chaises à porteurs, les salles de réception et les appartements privés. Lessentiel du jardin s’étend dans la partie centrale.


Quant à la partie ouest, c’est un jardin intérieur dont une cour renferme le Pavillon de la Fin du printemps (DianChun Yi), le cabinet d’étude du maître. cette partie, y compris le cabinet, avec son mobilier Ming et ses lanternes, considérée comme un modèle de perfection, a été reproduite au Metropolitan Meseum of Art de New York en 1981.

Sa caractéristique la plus étonnante réside dans l’utilisation de l’espace : Le labyrinthe de cours, avec des fenêtres encadrants d’autres parties du jardin, donne en effet l’illusion d’une superficie beaucup plus vaste.


Le jardin prossède 2 entrées, signalées par des panneaux en anglais et jalonnées de stands de souvenirs : par la ruelle située près de Shiquan Jie ou par celle proche de DaiChengQiao Lu. Le soir, des musiciens s’y produisent pour les touristes.

SuZhou

Suzhou, ville réputée pour ses magnifiques jardins traditionnels et ses nombreux canaux est qui lui valent l’appellation de Venise le l’Est. La ville est située dans le sud-est de la province du Jiangsu et traversée par le Grand Canal (construit pendant la Dynastie Sui, 581-618), qui va de Beijing à Hangzhou (capitale de la province du Zhejiang). Le Grand Canal a contribué au développement culturel et économique de la ville. Un proverbe chinois dit qu’au ciel il y a le paradis et sur terre Suzhou et Hangzhou.
Fondé il y a 2500 ans en 541 av. J.-C par He Lü le roi des Wu, Suzhou est le berceau de la culture Wu. Cette ville de 8483 kilomètres carrés regorge de vestiges historiques et culturels, ce qui fait de Suzhou la troisième ville derrière Pékin et Xi’an pour son importance historique et culturelle. Par ailleurs Suzhou est aussi une des quatre villes touristiques qui fait le plus d’efforts en matière de protection de l’environnement (les trois autres sont Pékin, Hangzhou et Guilin). Suzhou attire l’attention du monde entier avec ses jardins classiques qui sont inscrit par l’UNESCO au patrimoine
mondial de l’humanité.
Suzhou est l’un des principal centre de production de soie en Chine et son école de broderie est classée parmi les 4 meilleures de Chine. On y trouve également d’autres spécialités, comme les arts (les chansons folkloriques Wu), l’opéra Kunqu ainsi que la sculpture, la calligraphie et la peinture.